Les pigments au jardin

Et si votre jardin se composait de la même manière qu’un tableau dans lequel l’on viendrait apposer les couleurs ici et là, par quelques touches de pinceaux. Pour composer son jardin, nous travaillons en utilisant le cercle chromatique des couleurs.

D’ailleurs les pigments naturels d’origine végétale sont aussi utilisés en peinture, la palette est infinie. Le magnolia donnera un rose pâle, le souci un jaune orangé, le dahlia la couleur de sa fleur.

Et le Pastel des teinturiers (Isatis tinctoria) ?

Cette plante dont la culture s’est développée en Occitanie dans le sud de la France donne la teinte « bleu pastel ». C’est ce pigment, extrait des feuilles broyées, qui a permis l’obtention des bâtonnets utilisés pour le dessin nommés « pastel ». 

Le Pastel des teinturiers est connu depuis l’Antiquité greco-latine comme plante médicinale et tinctoriale. En littérature, « Pline l’Ancien » note à propos d’« Isatis » que « ses feuilles, écrasées avec de la Polenta sont bonnes pour les blessures ».

Il offre une magnifique floraison jaune au printemps et aime les expositions ensoleillées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *